top of page

Actualités AFMF

Rechercher

Passée par le CSO, le TREC et aujourd’hui férue d’attelage, Edith Grosset-Sutter a plusieurs casquettes : elle est monitrice, meneuse en compétition et s’est également lancée dans des prestations de promenades en calèche. C’est sûr, c’est une vraie passionnée du cheval… et de Franches-Montagnes !


Située en Alsace, nous sommes partis à sa rencontre pour qu’elle nous parle de son quotidien : une vie autour du cheval dont elle avait toujours rêvé.



1) Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Edith Grosset-Sutter, je suis monitrice et je travaille dans une maison familiale rurale dans les Vosges qui propose des formations BAC Pro hippiques. C’est un établissement scolaire où on forme les élèves à la gestion de l'entreprise hippique.

A côté de ça, j’ai ma micro-entreprise où je propose des prestations d’attelage.

2) Comment êtes-vous arrivée au Franches-Montagnes ?

C’est une race que j’ai découverte durant mon adolescence, à mes 15-16 ans.

J’étais dans une écurie en Alsace qui possédait des Franches-Montagnes. J’ai donc commencé à atteler et passé mes galops d’attelage avec des Franches-Montagnes, j’ai aussi eu mon galop 7 d’équitation avec un FM à cet âge-là.

3) Et depuis ?

Après avoir eu ma fille, j’ai économisé de l’argent et j’ai vendu mon Haflinger l’année dernière pour réaliser mon rêve d’avoir un Franches-Montagnes. Car au fond de moi, depuis cette rencontre avec la race au cours de mon adolescence, j’avais encore en tête le FM !

Pour mes 40 ans fêtés en 2021, j’ai demandé à ma sœur - qui a aussi une jument Franches-Montagnes, Vanille (par Hobby/Marquise) - qu’elle me prête le ventre de sa jument pour que je puisse avoir un poulain. Résultat : aujourd’hui j’ai une petite pouliche qui est née à la maison en février, Vita de Sentheim (par Harthus/Hobby), qui est le nom du village de ma sœur. Je l’emmènerai au concours d’élevage de Largitzen le 20 août prochain.


Vita (par Harthus/Vanille)


Entre-temps, je ne voulais pas attendre et j’ai acheté Canaille D’Outrechaise alias Caly (par Lugari/Canette) en mai 2021, elle n’avait pas encore été débourrée à la monte et en attelage. J’ai fait ce débourrage aux mois de juillet & août puis la préparation pour les tests en te


rrain de Marlemont. Lors de ce TET dans les Ardennes, elle a eu un très bon comportement (type 7 conformation 7 allure 6 équitation 7,8 attelage 7,86).


Aujourd’hui j’ai donc 3 équidés : un poney Welsh et deux Franches-Montagnes.

4) Quelles sont, selon vous, les qualités de cette race ?

Ma Franches-Montagnes est un cheval de famille avant tout.

Quand je ne peux pas la sortir quotidiennement, notamment en hiver quand il fait nuit tôt, après 1 ou 2 jours de repos à la reprise du travail elle est facile, posée… C’est ce que je cherchais.

C’est un cheval docile et bien dans sa tête !

5) Vous avez fait votre premie


r concours à Sélestat avec votre jeune jument le mois dernier. Qu’en retenez-vous ?

Oui c’était mon premier concours en jeunes chevaux.

Elle a eu un très bon comportement ! Le dressage s’est très bien passé, sur la maniabilité elle s’est aussi très bien comportée mais je n’ai pas été assez rapide, pour ma jument c’est encore un peu difficile, ce qui va valu des points de pénalité.

Ça reste à travailler, c’est le début : il ne faut pas demander trop fort, trop vite pour ne pas dégouter le cheval. Je vais continuer dans ce confort et bien-être, lui apprendre et lui montrer des choses, et lui demander plus par la suite, le tout dans la confiance.


Caly (par Lugari/Canette)


6) Avez-vous un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans l’attelage ?

Moi, je suis monitrice d’équitation mais je continue à faire des stages avec différents coachs ou entraîneurs avec l’association “Les Attelages Des Grands Prés A.G.P.”. Mon conseil serait de continuer à se former constamment, car avec le cheval on apprend toute sa vie. De toujours avoir un œil extérieur sur son travail car on a des conseils à prendre à différents moments… et on pioche la technique qui nous convient le mieux !

Pour ceux qui veulent commencer l’attelage, ce serait de ne pas commencer seul, notamment pour des raisons de sécurité. Orientez-vous vers des professionnels ou des associations pour être accompagné.

7) Comment partagez-vous votre passion pour l’attelage ?

A l’école où je suis monitrice, j’ai mis en place une activité attelage en 2005-2006 pour faire découvrir la discipline aux élèves, car la plupart sont des cavaliers. L’Ardennais de l’établissement est parti à la retraite en début d’année et avec l’école nous avons pu acheter un Franches-Montagnes de 3 ans, qui vient d’un élevage en France. Par rapport au précédent cheval de trait limité à l’attelage, le FM est plus polyvalent : pour monter, atteler et partir en balade… et ça, c’est aussi une grande qualité de ce cheval !

Je fais découvrir cette discipline aux élèves car aujourd’hui le cheval en calèche peut-être utilisé pour le transport de personnes, le ramassage des ordures, etc. Dans certaines villes, comme par exemple à Ribeauvillé, 2 chevaux Franches-Montagnes ont été achetés par la commune pour une utilisation dans la ville !

8) Pouvez-vous nous en dire plus sur “Connexion Cheval”, votre entreprise ?

Oui ! Je l’ai ouverte pendant la période Covid car j’avais un peu de temps et je propose au niveau local, dans la Vallée de Saint-Amarin, des prestations pour les anniversaires enfants avec mon poney Welsh, mais aussi des ballades dans la vallée pour les touristes avec mon FM.

J’ai appelée ma micro-entreprise “connexion cheval” car j’ai également une formation dans l’équitation éthologique (brevet fédéral). Dans cette pratique, on va essayer de rentrer en contact avec son cheval que ce soit à pied, en monte ou en attelage, et instaurer un climat de confiance. Pour le débourrage par exemple, cela permet de désensibiliser le cheval aux bruits ou au harnais mais aussi de le sensibiliser pour qu’il soit plus réactif à la jambe notamment.

Pour en savoir plus : http://connexion-cheval.com/

9) Quelle est votre devise dans la vie ?

Une citation de St Exupéry : « fais de ta vie un rêve, et de ton rêve une réalité ! » Pour moi, c’est un peu ça depuis que je suis toute petite.

10) Et votre projet à venir ?

Mon prochain projet se fera en famille avec mon mari et ma fille qui a 10 ans. Le cheval est une passion qui prend énormément de temps… Nous voulons à présent nous faire plaisir et nous détendre avec une activité de loisirs en allant découvrir la Baie de Somme en calèche avec nos chevaux.


272 vues

Jean-Pierre Schild a rejoint l’association en Décembre 2021 en tant que nouveau Président.

Une passion pour le cheval qui le suit depuis de nombreuses années : avant Président d’un centre équestre, féru de CSO et ancien propriétaire de Selle Français, il a découvert la race Franches-Montagnes il y a presque 30 ans et est à présent amateur d’attelage qu’il pratique avec une paire de jeunes juments… FM !

Dans cet article, il répond à nos questions...

Découvrez son interview :



1. Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

Alsacien et jeune retraité.

Professionnellement, une carrière dans le domaine ferroviaire essentiellement à l’International & ancien Dirigeant de filiales américaines. Plus récemment en charge de la stratégie j’étais également Membre du Comité de Direction au sein d’un groupe Franco-chinois…

Dans le domaine associatif j’étais Président d’un Centre Équestre… et le cheval est aussi une passion partagée en Famille avec mon Épouse et mes deux Filles.

2. Qu’est-ce qui vous a amené au Franches-Montagnes ?

Passionné de chevaux de longue date nous étions propriétaires de juments SF et un véritable coup de Coeur nous à conduit à l’achat d’une jeune jument FM en 1993, découvrant ainsi cette race incomparable.


3. Qu’est-ce qui vous plaît dans cette race ?

Au-delà de l’évolution vers un modèle plus sportif, le FM est aussi un athlète polyvalent aux multiples qualités dont un caractère confiant & équilibré.


4. Comment avez-vous connu l’Association Franches-Montagnes de France ?

Après une participation au National FM en 2020, je m’interrogeais quant à la représentation de la race en France et une navigation sur la toile m’a conduit vers l’AFMF…


5. Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre l’AFMF ?

La situation interne de l’Association et l’objectif initial de vouloir contribuer à la notoriété de la race en Alsace furent les deux déclencheurs de mon adhésion dans un premier temps.

La rencontre avec des passionnés, la volonté d’œuvrer en faveur de la race en France et l’expérience de la gestion associative d’un Centre équestre ont été à l’origine de mon engagement et de la décision de me présenter à l’élection du Comité en 12/2021.


6. Quels sont vos ambitions et objectifs pour l’association ?

Dans l’immédiat il convient de mettre en place une organisation structurée ou chaque Membre du Comité occupe un rôle opérationnel selon ses compétences et ses sujets d’intérêt. Cette approche collective signifie aussi une réelle implication des Adhérents et nécessite de fortes contributions à la réalisation des objectifs.

Les 3 principaux objectifs sont:

  • Fédérer les Membres de l’AFMF pour partager activement la même passion au sein d’une Association pérenne.

  • La promotion de la race pour une la mise en valeur des potentiels de ce Compagnon...notre Cheval de Coeur.

  • Contribuer à la notoriété pour que le FM occupe, en France, une place de premier rang parmi les équidés d’origine étrangère.


7. La discipline équestre que vous préférez ?

A l’origine le CSO était ma discipline favorite et les concours régionaux rythmaient l’activité des week-end durant de longues années. Une finale au concours de la grande semaine de l’élevage à Fontainebleau demeure le meilleur souvenir de toute cette période de CSO.

Féru de CSO mais aussi amateur d’attelage .Depuis deux ans, nous attelons une paire de deux jeunes juments...un vrai plaisir pour se ressourcer dans le parc naturel des Vosges du Nord.

8. Un cheval qui vous a marqué ?

A vrai dire..... deux chevaux avec comme seul point commun l’année de naissance.

  • Hanovrien... Shutterfly… La performance

L’histoire d’un vilain petit canard auquel personne ne croyait et qui s’est avéré par la confiance et le temps être un champion d’une décennie avec un palmarès exceptionnel et un couple de légende avec Meredith Beerbaum.

Le temps est une valeur à laquelle nous ne prêtons jamais assez d’attention et celui de nos chevaux est différent du nôtre.

  • Franches-Montagnes... Félicia de l’ill (Hobby/Calgary)...La complicité

Une histoire de charme, tendresse, générosité et surtout dans notre Famille depuis 26 ans… mais également une énergie débordante entre balades, attelage de loisir et de compétition & voltige.

Aujourd’hui elle profite de jours heureux et fait encore le Bonheur d’une cavalière de 5 ans et demeure tout simplement un Membre de la famille.


9. Une personnalité qui vous inspire ?

Une référence dans le monde équestre… Michel ROBERT, 40 ans de carrière à haut niveau et un palmarès exceptionnel. Derrière cette remarquable réussite se cache une ambition plus profonde : celle de parvenir à l’harmonie entre le corps et l’esprit.

Pour Michel, cette osmose avec le cheval est visiblement un véritable mode de vie.

Pour moi, c’était aussi une rencontre marquante avec un homme hors du commun et modeste : à la sortie du parcours où il termine vainqueur du Global Champion Tour à Doha avec Kellmoi de Pepita (SF par Voltaire), nous avons eu l’occasion de le féliciter avec mon Épouse : « c’était un bon parcours, mais c’est surtout ma jument qui était extraordinaire ! ».


10. Un mot pour finir ?

J’espère que l’année 2022 sera synonyme d’un renouveau de l’AFMF et que nous puissions avec l’appui du Comité et surtout l’ensemble des Membres accomplir de nouvelles réalisations collectives et contribuer à un épanouissement personnel par le biais de notre passion partagée… Le FM.



204 vues

Chers amoureux du Franches-Montagnes,


En cette fin d'année 2021, le temps est venu d'évoquer avec vous certains changements intervenus ou à venir au sein de l'association.

En premier lieu, le samedi 11 décembre dernier s'est tenue l'Assemblée Générale de l'Association Franches-Montagnes de France, à Marlemont dans les Ardennes. A l'issue de cette Assemblée, et après bien des délibérations, un nouveau comité a été élu à la tête de l'AFMF. Les membres du comité élu sont :


Olivier AUROUSSEAU

Pierre BIFRARE

Jean-Claude CHABANON

Pierre-Olivier DEMOLIS

Jannick GRANIER

Roger JACOBER

Alain JEANNERET

Jean-Pierre SCHILD

Simon SCHINDLER


Le Bureau est composé comme suit :


Président :

Mr Jean-Pierre SCHILD

Port : 06 83 36 67 09


Vice-Président :

Mr Alain JEANNERET

Port : 06 27 68 69 62


Trésorier :

Mr Pierre-Olivier DEMOLIS

Port : 06 72 81 35 51


Secrétaire :

Mr Pierre BIFRARE

Port : 06 29 27 44 48


À la suite de ces changements, le nouveau comité s'engagera au sein de l'Association en faveur du Franches-Montagnes, avec l'objectif d'une dynamique de groupe et des synergies en lien avec tous les Acteurs de la race, qu'ils soient Eleveurs, Utilisateurs, futurs Propriétaires ou Sympathisants.

Le but du Comité est de créer un nouvel élan en faveur du Franches-Montagnes tout en œuvrant pour sa promotion sur l'ensemble du territoire. Cela passera par les concours d'élevage, permettant ainsi de continuer à approuver un maximum de chevaux en France, mais également par de la communication et de l'information dédiée à notre Cheval de Cœur et cela autour d'une même passion… le FM !

Nous comptons également sur vos contributions et soutien actif pour une réussite collective.


Le Comité vous souhaite d'ores et déjà une bonne et heureuse année 2022 !


Pour le comité,

Pierre BIFRARE Secrétaire AFMF




131 vues
bottom of page