Unique race chevaline d'origine Suisse, le Franches-Montagnes tient son nom de sa provenance, le district des Franches-Montagnes dans le canton du Jura.

Il est le dernier représentant des races de chevaux de trait léger d'Europe de l'Ouest.

Les origines de ce cheval remonteraient à près de deux siècles, il descend de plusieurs croisements entre des juments autochtones et des étalons importés (principalement de France). Les croisements étaient faits afin d'améliorer l'élevage et au cours des années, ce cheval a gagné en homogénéité; la sélection ayant véritablement commencé à la fin du 19è sièlcle.

Les fondateurs de la race sont Vaillant (né 1891 aux Communances, près de Saignelégier) et Imprévu (importé en Suisse en 1889), deux étalons dont les lignées restent aujourd'hui les plus importantes.

Le stud-book de la race est ouvert en 1924 et depuis, ce cheval s'est fait connaitre ailleurs qu'en Suisse, notamment en France, en Italie, en Belgique, en Allemagne ou encore aux Pays-Bas. Chacun de ces pays ayant crée son association reconnue par la FSFM (Fédération Suisse du Franches-Montagnes).

Le Franches-Montagnes a toujours été connu et reconnu comme un cheval robuste, intelligent et ayant bon caractère; il était principalement utilisé dans l'agriculture, la sylviculture ou encore le trait léger, et il est encore utilisé par l'armée Suisse pour transporter des charges en montagne.

Le but de l'élevage était de produire un cheval polyvalent, solide avec un bon fondement, des allures dégagées et surtout un excellent caractère. C'est cette combinaison de critères sélectifs qui fait qu'aujourd'hui, le Franches-Montagnes est le cheval de loisirs par excellence, également apprécié pour l'attelage, les randonnées équestres et de plus en plus dans des domaines sportifs de compétition.